Ouverture des frontières entre la France et l’Afrique ?

" La France serait- elle d'ailleurs tout à fait la France, si elle n'avait connu et aimé l’Afrique, mère des continents et terre des premiers Hommes ? Nous avons besoin les uns des autres. "

Ces propos de Laurent Fabius, pendant qu'il occupait le perchoir de l'Assemblée nationale française, ont certainement inspiré les autorités françaises de placer les intérêts économiques et diplomatiques au-dessus d'autres considérations. La France n'a pas de choix quand on sait que la Chine est en train de percer partout ailleurs au monde et en Afrique en particulier. En sus, l'économie de la mère patrie bat de l'aile suite aux effets cumulés de la pandémie du Covid 19, de la crise des " gilets jaunes " et de la grève de la SNCF qui l’ont précédée.
Conséquences, la France ouvre ses frontières de temps à autre avec l’Afrique. La preuve, la compagnie Air France - KLM effectue des timides rotations en ce temps de crise sanitaire entre la France et diverses destinations africaines (l'Algerie,le Benin,le Congo,le Senegal, la Côte d'ivoire). Parmi les destinations africaines très rentables nous pouvons citer : le Congo qui constitue une part non négligeable de son chiffre d'affaires. Le 15 Mai 2020 par exemple, un aéronef d’Air France fera un aller-retour afin de déposer et rapatrier pour la énième fois des experts français de la société Total et cohorte. 
Dans la foulée, les congolais, actuellement en France, qui le désirent ont été invités de se manifester afin d’emprunter le vol Paris-Brazzaville. Mais le sens Brazzaville-Paris est plus réservé aux dignitaires mafieux du régime congolais et aux cadres de la société Total. Ce n’est pas un cas isolé, des ressortissants tchadiens présentement en France seront également rapatriés par Air France ce 23 mai et la France a procèdé également au rapatriement de ses ressortissant coincés un peu partout dans le monde. Ne nous trompons pas, certaines destinations sont plus rentables que d’autres.
Ces rotations de « sauvetage », sur fond de fermetures généralisées des frontières, sont plus motivées par des intérêts économiques qui priment sur des intérêts politiques et les droits humains. Vous conviendrez avec moi que les dictateurs ont encore des beaux jours sous le soleil d’Afrique. D'ailleurs, Alpha Condé de la Guinée Conakry vient de le prouver en organisant, nonobstant les émeutes et en plein Covid 19, un double scrutin le permettant de rester à vie avec sa récente révision constitutionnelle.
De même, Sassou-Nguesso, farouchement déterminé de mourir aux affaires, avance sournoisement ses pions en poursuivant en pleine crise sanitaire le recensement général de la population et de l'habitation, pourtant boudé par la majorité des congolais et politiciens de son pays. Ce recensement vient de faire des blessés et un mort (Parfait Motombissa) parmi les personnes affectées à cette mission.
Prélude d'y revenir sur les passagers qui embarqueront sur ce vol plus d'une personne interrogée çà et là se demande, comment les agents de la société Total censé remplacé leurs collègues seront- ils ont quatorzaine?
Vive la coopération France  - Afrique

Ghys Fortune BEMBA DOMBE.

  • 12 May 2020 | 23:05