La France rejoint-elle le rang des pays dits « de merde » ?

Grève sans préavis, inondation, insuffisance du personnel enseignant et de santé par-ci, violences policières, incivismes des citoyens, face-à-face entre forces de l’ordre et sapeurs-pompiers,  non maîtrise du mouvement des gilets jaunes par-là, bref la liste n’est pas exhaustive. Les Français et résidents en France se demandent sur l’avenir de ce beau pays.

Pays de droit hier, aujourd'hui il se passe des choses en France qui laissent à désirer. Si dans les pays sous-développés d’Afrique, la grève des travailleurs des secteurs public et privé fait l’objet d’un préavis, la France instaure une formule inédite. Le vendredi 17 octobre dernier, les habitants de Paris et de sa région ont été frappés par une grève sans préavis des agents de la Société nationale des Chemins de Fer (SNCF). Des voyageurs, travailleurs, étudiants et autres usagers ont été pénalisés à cause de ce mouvement social pour dénoncer la dégradation des conditions de travail et la réforme retraite. 

A côté des grèves, le système des transports français connaît de temps en temps des dysfonctionnements énormes: trains, métro, tram, bus annulés ou retardés parfois sans raison évidente.

Les agents de la SNCF ont pris le témoin auprès des agents de santé évoluant dans les urgences. En effet, les personnels soignants évoluant dans des services d'urgences médicaux défilaient le 2 juillet dernier à Paris où ils revendiquaient 300 euros de hausse de salaire, des effectifs supplémentaires et un « moratoire » sur les fermetures de lits.  

Le mouvement des gilets jaunes est l’un des mouvements sociaux le plus long dans la durée que la France n’ait jamais connu. Ce samedi 26 octobre, les manifestants étaient à leur 50è journée, sans que le gouvernement français ne parvienne à les dompter. Malgré des esquisses de solutions, les manifestants sont plus que déterminés à aller jusqu'au bout. A travers ce mouvement, on a découvert le niveau de violence des manifestants et des agents de police. Que de commerces vandalisés,avec des pertes estimées en million d'euro et des manifestants et policiers blessés depuis le déclenchement de ce long métrage digne d'une production Hollywood. Le cas de Jérôme Rodriguez, l'une des figures de proue du mouvement qui a perdu son œil  au début de l'année est une illustration. Si le mouvement des gilets jaunes se déroulait dans un pays sous-développé, ce pays devrait recevoir des leçons de moral.

On constate également en France, un déficit criant en personnel enseignant et en médecins généralistes surtout en provinces. Une situation qui risque de s'aggraver dans les années à venir.

Hormis ces situations, les changements climatiques ne font pas cadeau au pays d'Emmanuel Macron. Les canicules de l'été dernier et les pluies diluviennes en sont les preuves. Oui ! ça n'arrivent pas qu'aux autres. Les inondations et le désordre ne sont pas l'apanage seulement des pays du sud. Octobre a été un mois funeste pour le sud de la France. Hormis la perte en matériel, les inondations du 23 octobre ont fait trois morts.

La question que plus d'une personne se pose est celle de savoir si Emmanuel Macron arrivera t-il a mener ces reformes jusqu'au bout dans une République agitée.  

Ghys Fortuné BEMBA DOMBE

  • 31 October 2019 | 12:10